11/1/2008
Conseil de sécurité
SC/9223

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE LIBAN


Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite, le 10 janvier, par le Président du Conseil de sécurité, M. Giadalla A. Ettalhi (Libye)sur le Liban:


Les membres du Conseil de sécurité ont condamné fermement l’attentat visant la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) au cours duquel deux Casques bleus irlandais ont été blessés le 8 janvier, près de Saïda, dans le sud du Liban.


Les membres ont réaffirmé leur soutien sans réserve à la FINUL dans l’exécution de son mandat qui tend à contribuer à l’application de la résolution 1701 (2006) du Conseil et exprimé leur vive gratitude aux États Membres qui fournissent des contingents.


Les membres ont noté que le Gouvernement libanais avait condamné cet attentat et se sont félicités qu’il soit fermement résolu à traduire en justice ceux qui l’avaient perpétré.


Par ailleurs, les membres ont condamné vivement les tirs de roquette contre Israël du 8 janvier.  À cet égard, ils ont pris note de la lettre du Chargé d’affaires de la Mission permanente de ce pays en date du même jour.  Ils attendaient avec intérêt les résultats de l’enquête de la FINUL.  Ils ont à nouveau condamné énergiquement toute violation de la cessation des hostilités et des dispositions de la résolution 1701.


Les membres en ont appelé une fois encore à toutes les parties concernées pour qu’elles respectent la Ligne bleue sur toute sa longueur et qu’elles fassent preuve de la plus grande retenue.  Ils se sont dits préoccupés par l’incident survenu le 7 janvier près de cette ligne, à proximité de Halta, comme indiqué dans la lettre du Représentant permanent du Liban en date du 8 janvier.  Ils attendaient avec intérêt les résultats de l’enquête de la FINUL.  Ils souhaitaient vivement que la Ligne bleue soit démarquée au plus vite pour prévenir toute violation involontaire.  Ils ont rappelé leur condamnation de toutes les violations de la Ligne et souligné qu’il fallait appliquer intégralement la résolution 1701.


Les membres ont réaffirmé leur soutien sans réserve au Gouvernement libanais et aux Forces armées libanaises dans leurs efforts pour assurer la sécurité et la stabilité dans tout le Liban.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel