21/09/2007
Secrétaire général
SG/SM/11171
OBV/650

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES PERSONNES ÂGÉES, BAN KI-MOON APPELLE À VOIR DANS LE VIEILLISSEMENT DIFFICULTES ET POSSIBILITES


On trouvera ci après le message adressé par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, qui sera célébrée le 1er octobre:


Cette année, le thème de la Journée internationale des personnes âgées appelle notre attention sur les difficultés du vieillissement, mais aussi sur les possibilités qu’il offre.


Le vieillissement de la population entraîne des problèmes économiques et sociaux considérables dans les pays développés comme en développement. Les statistiques donnent à réfléchir: 80% environ de la population mondiale n’ont pas de protection sociale pour leurs vieux jours.  Trouver les moyens d’assurer une aide économique à un nombre croissant de personnes âgées, par des programmes de retraite durables et de nouvelles mesures de protection sociale, est une tâche particulièrement ardue, surtout dans les pays en développement.


Et l’autre membre de l’équation est pourtant un des grands succès de notre époque –l’allongement considérable de l’espérance de vie dans presque toutes les régions du monde, grâce à l’amélioration des soins médicaux.  Les personnes âgées ont bien plus d’occasions de continuer à se rendre utiles à la société, au-delà de l’âge de la retraite, quel qu’il soit.  La façon dont nous concevons la vieillesse n’arrête pas de changer.  Alors que les personnes âgées étaient souvent perçues jadis comme un fardeau pour la société, on reconnaît de plus en plus l’atout qu’elles représentent et dont on peut et on doit tirer le meilleur parti.


Le rôle des personnes âgées dans le développement économique et social est un des principaux traits du Plan d’action international de Madrid sur le vieillissement, tout comme la défense de la démocratie et des droits des personnes âgées, par le biais de leur participation à tous les aspects de la vie sociale.  Nous célébrons cette année le cinquième anniversaire de l’adoption du Plan de Madrid, qui sera pour la première fois soumis à un examen et à une évaluation, qui seront effectués, ce qui est essentiel, en participation ouverte à tous, particulièrement aux personnes âgées.


Cette Journée internationale des personnes âgées est l’occasion d’encourager le débat entre toutes les parties prenantes sur les progrès réalisés dans l’application du Plan de Madrid, selon les Objectifs du Millénaire pour le développement et le programme plus général de l’ONU en faveur du développement.  J’exhorte les États Membres, les organisations non gouvernementales, le système des Nations Unies, les personnes âgées et leurs organisations à ne pas laisser passer cette occasion, aujourd’hui et dans les mois à venir.  Ensemble, en voyant dans le vieillissement aussi bien les difficultés que les possibilités qu’il offre, nous serons en mesure de concrétiser notre vision commune d’une société pour tous les âges.


*  ***  *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel