03/08/2007
Secrétaire général
SG/SM/11115
DH/4929
OBV/640

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL INVITE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE À ASSURER LA PLEINE PARTICIPATION DES PEUPLES AUTOCHTONES À L’ÉVOLUTION DU MONDE MODERNE


On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale des peuples autochtones, qui sera célébrée le 9 août:


Nous célébrons en ce jour les contributions que les peuples autochtones, à travers leurs riches civilisations, ont apportées à l’humanité.  Nous célébrons aussi le partenariat qui, depuis trois décennies, lie les peuples autochtones à l’Organisation des Nations Unies.  Ce partenariat a produit d’importantes avancées sur le plan international, dont la proclamation de deux décennies internationales des peuples autochtones, la désignation d’un Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme et des libertés fondamentales des peuples indigènes et l’établissement de l’Instance permanente sur les questions autochtones.  Aujourd’hui, les peuples autochtones sont chez eux à l’Organisation des Nations Unies.


Mais cette journée est aussi le moment de se souvenir de ceux des peuples autochtones qui sont encore victimes de la discrimination, de la marginalisation, de la misère profonde et de conflits, de ceux sur qui pèse la menace d’être dépossédés de leurs terres et de leurs moyens d’existence traditionnels, d’être déplacés, de voir leur système de croyances, leur culture, leur langue et leur mode de vie détruits – et même de connaître l’extinction.


Depuis quelque temps, la communauté internationale prend de plus en plus conscience de la nécessité de soutenir les peuples autochtones – en établissant et promouvant des normes internationales; en défendant avec vigilance le respect de leurs droits fondamentaux, en tenant compte des priorités de la communauté internationale en matière de développement, et notamment des objectifs du Millénaire pour le développement, dans les politiques et les programmes ainsi que dans les projets menés au niveau national, et enfin en renforçant le rôle particulier de gardiens avisés qui est celui des peuples autochtones pour tout ce qui touche à l’environnement et au changement climatique.


Notre monde en pleine évolution nous impose de nous attaquer à ces enjeux de toute urgence.  Ce faisant, laissons-nous guider par le principe fondamental de la participation pleine et effective des peuples indigènes.  Traduisons dans les actes le thème choisi par l’Assemblée générale pour cette deuxième Décennie internationale des peuples autochtones : « Un partenariat dans l’action et la dignité ».  Faisons-en, en cette Journée internationale, notre devise et notre source d’inspiration.

*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel