30/7/2007
Secrétaire général
SG/A/1080
BIO/3900
REC/215

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique


LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME NOELEEN HEYZER, DE SINGAPOUR, SECRÉTAIRE EXÉCUTIVE DE LA COMMISSION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE POUR L’ASIE ET LE PACIFIQUE (CESAP)


Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Noeleen Heyzer, de Singapour, au poste de Secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP).


Mme Heyzer est la première personnalité issue d’un pays du Sud à diriger le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM), l’agence au sein du système de l’ONU chargée de promouvoir l’autonomie des femmes ainsi que l’égalité entre les sexes.  Depuis qu’elle a rejoint l’UNIFEM, Mme Heyzer a œuvré en faveur du renforcement de la sécurité économique et des droits des femmes; de la promotion de l’accès aux femmes à des fonctions de leadership dans le règlement des conflits, la consolidation de la paix et la gouvernance; de la lutte contre la violence à l’égard des femmes; et de la lutte contre le VIH/sida dans une perspective sexospécifique.  Elle a joué un rôle essentiel dans l’adoption de la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité du Conseil de sécurité et a été chargée de vastes missions dans des pays touchés par les conflits afin d’assurer sa mise en œuvre.


Avant de rejoindre l’UNIFEM, Mme Heyzer a été chargée de recherches pour le Programme mondial de l'emploi de l’Organisation internationale du Travail (OIT), ainsi qu’à l’Institut des études de développement à l’Université de Sussex.  Elle a exercé des fonctions au sein de la CESAP où elle s’est consacrée à l’emploi des jeunes et à la préparation de la troisième Conférence mondiale sur les femmes.  Elle a été également Directrice du Programme pour l’égalité des sexes du Centre de développement Asie et Pacifique.  À ce titre, elle a été conseillère politique de plusieurs gouvernements asiatiques sur les questions de parité, jouant un rôle essentiel dans la formulation des politiques de développement, des stratégies et des programmes nationaux.  Au niveau local, elle a accompli un travail approfondi avec les travailleuses migrantes, les femmes travaillant dans le secteur informel et les plantations, dans les communautés rurales et autochtones touchées par la dégradation de l’environnement et les jeunes prostituées.


Mme Heyzer a été membre de nombreux comités consultatifs d’organisations internationales, dont le Rapport du développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Commission sur la mondialisation de l’État du Forum mondial, le Groupe de personnalités éminentes sur le commerce et le développement durable du PNUD.  Membre fondatrice de plusieurs réseaux internationaux de femmes, elle a énormément publié sur les questions liées à la parité et au développement, à la mondialisation économique, aux migrations internationales et aux trafics des êtres humains, aux femmes, à la paix et la sécurité.  Elle est actuellement l’organisatrice de la Commission internationale des femmes pour une paix israélo-palestinienne juste et durable.


Noeleen Heyzer est titulaire d’une licence et d’une maîtrise, obtenues à l’Université de Singapour, et d’un doctorat en sciences sociales de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni.  Elle a reçu plusieurs distinctions, dont, en 2004, la médaille Dag Hammarskjöld, attribuée à une personne qui a promu, par son action et son esprit, les valeurs qui ont inspiré Dag Hammarskjöld comme Secrétaire général des Nations Unies et dans sa vie en général, à savoir la compassion, l’humanisme et l’engagement en faveur de la solidarité et de la coopération internationale.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel