2 février 2007
Secrétaire général
SG/2122

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT


On trouvera ci-après le texte d’une déclaration faite par le Quatuor (Organisation des Nations Unies, Fédération de Russie, États-Unis d’Amérique et Union européenne):


Les chefs de représentation des membres du Quatuor – le Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, M. Sergei Lavrov, la Secrétaire d’État des États-Unis, Mme Condoleezza Rice, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), M. Ban Ki-moon, le Haut Représentant de l’Union européenne pour la politique européenne de sécurité et de défense, M. Javier Solana, le Ministre des affaires étrangères de l’Allemagne, M. Frank-Walter Steinmeier, et la Commissaire européenne aux relations extérieures, Mme Benita Ferrero-Waldner, se sont réunis aujourd’hui à Washington pour examiner la situation au Moyen-Orient.


Le Quatuor a souhaité la bienvenue au Secrétaire général Ban Ki-moon et au représentant de la présidence de l’Union européenne, le Ministre allemand des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.


Reconnaissant qu’il est vital de mettre fin au conflit palestino-israélien, ce qui contribuerait à améliorer les conditions de sécurité et la stabilité dans la région, le Quatuor s’est engagé à appuyer l’action menée pour lancer un processus devant mener à la fin de l’occupation commencée en 1967 et à la création d’un État palestinien indépendant, démocratique et viable, vivant côte à côte avec Israël, dans la paix et la sécurité, et a réaffirmé son engagement en faveur d’une paix juste, durable et globale, en application des résolutions 242 (1967) et 338 (1973) du Conseil de sécurité.


Le Quatuor a exprimé l’espoir que le dialogue axé sur les résultats que les dirigeants israéliens et palestiniens ont ouvert se poursuive dans le cadre d’un processus politique relancé, l’objectif étant d’engager des négociations constructives.


Le Quatuor s’est engagé à donner une suite concrète aux réunions et à demeurer étroitement engagé, en ce moment où les activités et le dialogue s’intensifient.  Il a réaffirmé sa volonté de se réunir régulièrement, selon un calendrier convenu, au niveau tant des responsables que des envoyés, notamment avec les parties et d’autres partenaires régionaux, pour suivre l’évolution de la situation et les mesures prises par les parties et pour examiner la voie à prendre.


Le Quatuor s’est félicité de la reprise du dialogue entre les dirigeants israéliens et palestiniens et de la réunion entre le Premier Ministre israélien, M. Ehud Olmert et le Président de l’Autorité palestinienne, M. Mahmoud Abbas, qui s’est tenue le 23 décembre, et de l’application ultérieure de certaines des mesures discutées lors de cette réunion.  Le Quatuor a prié instamment les parties d’appliquer intégralement les mesures discutées lors de la réunion du 23 décembre, de s’abstenir de toute action susceptible de prédéterminer le nombre des questions qui seraient résolues dans le cadre des négociations, de s’acquitter de leurs obligations respectives au titre de la phase 1 de la Feuille de route et de l’Accord réglant les déplacements et le passage et de s’employer à remplir leurs obligations en vertu des Accords de Charm el-Cheikh de 2005.


Le Quatuor a examiné l’action menée par les États-Unis pour faciliter les discussions entre les parties.  Il s’est félicité de la tenue prochaine d’une réunion entre le Premier Ministre Olmert, le Président Abbas et la Secrétaire d’État Rice, lors de laquelle il pourrait être possible de commencer à définir plus clairement un avenir politique pour le peuple palestinien et qui pourrait contribuer à éveiller un esprit de partenariat.  Le Quatuor a confirmé la primauté de la Feuille de route et s’est félicité des mesures prises par les États-Unis pour en accélérer la réalisation.


Il a pris note de l’importance que continue d’avoir l’Initiative de paix arabe, et particulièrement de son expression d’un engagement partagé pour un règlement prévoyant deux États.


Il a demandé une fois de plus l’arrêt immédiat et sans conditions des actes de violence et de terreur.  Il a condamné l’attentat-suicide à la bombe qui avait été commis à Eilat le 29 janvier et a demandé à nouveau l’arrêt immédiat de tout tir de roquettes contre Israël.


Le Quatuor s’est déclaré profondément préoccupé par la violence entre les Palestiniens et a demandé que l’ordre public soit garanti.


Le Quatuor a demandé à la communauté internationale de continuer de venir en aide au peuple palestinien et a encouragé les donateurs à s’employer en priorité à préserver et à consolider les institutions de gouvernance palestiniennes et à développer l’économie palestinienne.  Le Quatuor s’est félicité de l’action internationale en faveur de la réforme du secteur de la sécurité palestinien, qui devrait contribuer à améliorer le respect de la loi et le maintien de l’ordre.  Le Quatuor a demandé que le Mécanisme international temporaire soit renforcé afin de lui permettre de participer à la recherche d’une solution politique et de déterminer quels sont les projets qu’il convient d’appuyer par une aide internationale dans les domaines de la gouvernance, du renforcement des institutions et du développement économique, et a prié instamment les autres membres de la communauté international d’apporter une aide concrète aux parties.


Le Quatuor a lancé un appel aux Palestiniens afin qu’ils s’unissent pour appuyer un gouvernement favorable aux principes de la non-violence, de la reconnaissance d’Israël et du respect des obligations et des accords pris précédemment, notamment la Feuille de route.  Il a réaffirmé la validité de ces principes et a demandé une nouvelle fois au Gouvernement de l’Autorité palestinienne de les respecter. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel