10/07/2007
Conseil de sécurité
SC/9075
AFR/1558

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUIN É E-BISSAU


Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Représentant du Secrétaire général, M. Shola Omoregie, sur la situation en Guinée-Bissau, décrite dans le dernier rapport du Secrétaire général (document S/2007/401).


Les membres du Conseil se sont dits préoccupés par les tensions sociales qui déchirent la Guinée-Bissau et par la situation socioéconomique et financière du pays qui continue de se détériorer.


Les membres du Conseil se sont également dits préoccupés par la montée alarmante de la criminalité organisée et du trafic de drogues et par la prolifération des armes légères illicites en Guinée-Bissau, et ont invité la communauté internationale à continuer d’apporter au pays l’assistance dont il a besoin pour renforcer ses institutions chargées de la sécurité et pour garantir l’efficacité du plan de mise en œuvre de la stratégie de réforme du secteur de la sécurité.


Les membres du Conseil se sont réjouis de la formation du nouveau gouvernement et ont émis l’espoir que le pacte de stabilité politique et gouvernementale créera les fondements d’un processus de réconciliation authentique et englobant toutes les parties, qui renforce la stabilité politique, parlementaire et gouvernementale du pays.  Ils ont encouragé le Gouvernement à honorer ses engagements s’agissant de garantir la discipline et la transparence dans la gestion des finances publiques et de poursuivre un dialogue permanent et constructif avec tous les secteurs de la société, afin de créer un climat politique qui permette la tenue l’an prochain d’élections législatives libres, régulières et transparentes.


Les membres du Conseil ont félicité le nouveau Gouvernement pour les efforts qu’il déploie afin de rétablir des relations de travail constructives et fructueuses avec les institutions financières internationales et ont invité la communauté internationale, en particulier les institutions précitées, à continuer d’apporter leur soutien à la Guinée-Bissau.


Les membres du Conseil ont reconnu l’importance du travail du Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BANUGBIS) et se sont engagés à continuer de suivre de près l’évolution de la situation du pays.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel