16/04/2007
Conseil de sécurité
SC/8999
AFR/1522

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN


Vous trouverez ci-après la déclaration faite à la presse, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité, Emyr Jones Parry du Royaume-Uni, concernant le Soudan:


Les membres du Conseil de sécurité se félicitent de la décision du Gouvernement d’unité nationale d’accepter pleinement le Module d’appui renforcé de l’ONU à la Mission de l’Union africaine au Soudan, tel qu’il a été décrit dans le rapport du Secrétaire général en date du 23 février 2007, et demandent au Gouvernement d’unité nationale d’en faciliter le déploiement immédiat.  Le Président du Conseil écrit actuellement au Secrétaire général pour qu’il puisse demander à l’Assemblée générale d’ouvrir des crédits pour le Module.


Les membres du Conseil rappellent la déclaration du Président du Conseil en date du 19 décembre 2006, dans laquelle il avait demandé à toutes les parties de faciliter, conformément aux Accords d’Addis-Abeba et d’Abuja, le déploiement immédiat d’une opération hybride au Darfour, à laquelle l’ONU apporterait un appui et fournirait les structures de commande et de contrôle.  Ils se félicitent que l’Organisation et l’Union africaine s’emploient, en concertation avec le Gouvernement d’unité nationale, à parvenir à un accord sur cette opération et demandent à toutes les parties de faciliter sans retard le déploiement de celle-ci, tel qu’il a été convenu par les deux organisations.


Les membres du Conseil soulignent qu’il ne peut y avoir de solution militaire à la crise au Darfour.  Ils appellent à l’instauration d’un cessez-le-feu immédiat, à la relance du processus politique, à l’amélioration de la situation humanitaire et au déploiement d’une opération hybride Union africaine/ONU.  Ils appuient pleinement l’action menée par les envoyés spéciaux des deux organisations pour le Darfour et demandent à ceux-ci de progresser le plus rapidement possible dans leurs travaux, en s’assurant de la coopération de toutes les parties concernées.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel