17/03/2006
Secrétaire général
SG/SM/10378
ENV/DEV/885
OBV/546

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU: KOFI ANNAN SOULIGNE L’IMPORTANCE CULTURELLE, ENVIRONNEMENTALE ET ÉCONOMIQUE DE L’EAU PROPRE


On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars:


Le thème de la Journée mondiale de l’eau, cette année, est « L’eau et la culture ».  L’eau n’est pas seulement indispensable à la vie, c’est également une grande présence culturelle – elle inspire les artistes, fait l’objet de recherches scientifiques et, dans beaucoup de traditions et de religions, elle est un élément indispensable du rituel.


Malgré son importance et son caractère souvent sacré, l’eau continue partout dans le monde à être gaspillée et souillée, dans les villes comme dans les campagnes.  À ce jour, 18% de la population mondiale n’a pas l’eau potable; 40% n’ont pas de moyens d’hygiène élémentaires; chaque jour, les maladies causées par l’eau souillée font 6 000 morts, surtout des enfants.


C’est pourquoi l’Assemblée générale, dans sa résolution proclamant la période 2005-2015 Décennie internationale d’action sur le thème « L’eau, source de vie », a préconisé une action concertée pour atteindre les objectifs internationalement convenus d’accès à l’eau et aux moyens d’assainissement.


L’Assemblée a également souligné qu’il fallait faire participer les femmes au développement des ressources en eau.  Dans beaucoup de civilisations, en particulier dans beaucoup de sociétés autochtones, ce sont les femmes qui ont la garde de l’eau.  Ce sont elles aussi qui doivent consacrer plusieurs heures chaque jour à un travail harassant, la corvée d’eau.  Elles devraient pouvoir prendre une part plus appréciable aux décisions sur la façon dont l’eau est utilisée et gérée, de façon que leur pays puisse utiliser au mieux leurs connaissances, leur savoir-faire, et leur travail.


Cette année, la célébration de la Journée mondiale de l’eau coïncide avec le quatrième Forum mondial de l’eau, organisé à Mexico.  J’engage tous les participants à ce forum à travailler ensemble pour adresser au monde un message clair sur l’urgence et la gravité du problème.


La Journée mondiale marque également le lancement de la deuxième édition du Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau (<http://www.unesco.org/water/wwap/wwdr/index_fr.shtml >), produit par le Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau, mis en œuvre par les Nations Unies.  Cette publication montre ce qu’il faut faire, dans le monde, pour tenter de résoudre les problèmes de la gestion de l’eau, et ce que le système des Nations Unies peut faire à cet égard.  J’en recommande la diffusion la plus large.


En cette Journée mondiale de l’eau, il nous faut reconnaître l’importance culturelle, environnementale et économique de l’eau propre et faire plus pour protéger l’état de nos rivières, de nos lacs, de nos nappes aquifères.  Il faut aussi que la répartition de l’eau soit plus équitable dans le monde et qu’elle soit utilisée plus sagement, en particulier dans l’agriculture.  Pour parvenir à cet objectif, engageons à un effort soutenu les organisations internationales, les gouvernements, les collectivités locales, toutes traditions et civilisations confondues.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel