25/8/2006
Conseil de sécurité
SC/8818
AFR/1424

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE BURUNDI


Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Nana Effah-Apenteng (Ghana), sur le Burundi:


Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Représentant spécial par intérim du Secrétaire général pour le Burundi, M. Nureldin Satti, sur la situation dans ce pays et sur la création d’un bureau intégré des Nations Unies au Burundi au début de l’année prochaine, comme l’a recommandé le Secrétaire général dans un additif à son septième rapport sur l’Opération des Nations Unies au Burundi.  Ils ont noté que le bureau proposé est basé sur le plan d’action commun des Nations Unies convenu avec le Gouvernement burundais au mois de juillet.


Les membres du Conseil se sont dits gravement préoccupés par les rapports faisant état d’une possible tentative de coup d’État au Burundi et de l’arrestation subséquente de plusieurs personnalités politiques.  Ils ont invité le Gouvernement à respecter les garanties prévues par la loi dans les enquêtes auxquelles il procède.  Ils ont lancé un appel au Gouvernement et à toutes les parties au Burundi pour qu’ils préservent la paix et la réconciliation nationale et favorisent la concorde sociale.


Les membres du Conseil ont réaffirmé leur soutien aux efforts déployés par l’Initiative régionale pour la paix au Burundi et par la Facilitation sud-africaine, en vue de faciliter la conclusion d’un accord de paix entre le Gouvernement burundais et le Palipehutu-Front national de libération.  Ils ont pris note des progrès accomplis à ce jour et ont exhorté les deux parties à conclure rapidement leurs discussions.  Dans ce contexte, ils attendent avec intérêt le prochain sommet de l’Initiative régionale à Dar-es-Salam.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel