22/8/2006
Conseil de sécurité
SC/8814
AFR/1421

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO


Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Nana Effah-Apenteng (Ghana), sur la République démocratique du Congo:


Les membres du Conseil de sécurité ont pris note de l’annonce officielle, le 20 août 2006, des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle tenue en République démocratique du Congo.


Ils ont à nouveau salué le travail remarquable accompli par la Commission électorale indépendante, qui a permis que ce scrutin se déroule dans les meilleures conditions possibles et rendu hommage au peuple de la République démocratique du Congo pour son attachement au processus démocratique, illustré par le taux élevé de participation.  Ils ont lancé un appel aux responsables politiques pour qu’ils respectent le calendrier électoral fixé par la Commission électorale indépendante.


Ils se sont déclarés gravement préoccupés par les affrontements violents entre éléments armés qui se sont produits à Kinshasa les 20 et 21 août 2006, et qui se poursuivent aujourd’hui, et par les actes de pillage qui ont été commis. Ils ont exigé que les dirigeants politiques congolais fassent preuve de retenue et appliquent immédiatement le cessez-le-feu conclu entre leurs forces et s’abstiennent désormais de recourir à toute menace, à tout emploi de la force ou à toute mesure d’intimidation contre leurs adversaires politiques ou leurs partisans.  Ils ont souligné qu’il ne saurait y avoir de solution militaire aux problèmes politiques en RDC et prié instamment toutes les parties de prendre immédiatement des mesures en vue d’appuyer le processus démocratique en cours.  Ils ont invité les dirigeants congolais à faire en sorte que les progrès accomplis par le peuple de la RDC ne soient pas réduits à néant à ce stade et ont à cette fin exprimé l’espoir que la réunion proposée entre le Président Joseph Kabila et le Vice-Président Jean-Pierre Bemba se tiendrait dès que possible afin de désamorcer les tensions politiques actuelles.


Ils se sont félicités de l’opération efficace menée par la force de l’Union européenne (EUFOR RD Congo) en appui à la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC).  Ils ont renouvelé leur soutien au Comité international d’accompagnement de la transition (CIAT) et à la MONUC et condamné toute action mettant en danger leur sécurité.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel