28 juin 2006
Assemblée générale
AG/10479

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale

91e séance plénière – matin


L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE FAIT DE LA RÉPUBLIQUE DU MONTÉNÉGRO LE 192 ÉTAT MEMBRE DES NATIONS UNIES


Elle reconduit Anna Tibaijuka au poste de Directrice exécutive d’ONU-Habitat et proroge le mandat de 11 juges permanents du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR)


La République du Monténégro a été ce matin admise par l’Assemblée générale comme le 192e État Membre des Nations Unies, après l’adoption par acclamation d’un projet de résolution présenté par l’Union européenne.


Comme l’a rappelé son Président, M. Filip Vujanovic, le Monténégro a restauré son indépendance le 21 mai dernier par la voie d’un référendum démocratique, devenant ainsi la nation la plus jeune au monde.  Organisé en étroite coopération avec l’Union européenne, ce scrutin a été le signe de l’engagement des Monténégrins à intégrer les structures européennes et, plus largement, à rejoindre les rangs de la communauté internationale.  En sa qualité de nouveau membre des Nations Unies, le Monténégro est prêt à soutenir activement l’Organisation des Nations Unies dans ses efforts de règlement des conflits et de consolidation de la paix dans le monde, a déclaré M. Vujanovic, et à respecter les obligations découlant de la Charte des Nations Unies, de tous les instruments signés et ratifiés par l’État de Serbie-et-Monténégro, ainsi que des principes du droit international dont la Cour internationale de Justice (CIJ) est garante.


Pour sa part, le représentant de la Serbie a assuré que son pays qui, pendant près d’un siècle a été rattaché au Monténégro, s’efforcerait de nouer des relations étroites et amicales avec ce nouveau membre de l’ONU.  Il a rappelé que le bon voisinage et la coopération régionale étaient les piliers de la politique étrangère de son pays dans ses efforts visant à garantir une stabilisation durable dans les Balkans.


Les délégations suivantes ont également pris la parole pour féliciter le Monténégro de compter parmi les États Membres des Nations Unies: Zimbabwe (au nom du Groupe des États d’Afrique), Turquie (au nom du Groupe des États d’Asie), Albanie (au nom du Groupe des États d’Europe de l’Est), Cuba (au nom du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes), Irlande (au nom du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États), et États-Unis (en tant que pays hôte).  Le Président de l’Assemblée générale, Jan Eliasson (Suède), s’est également exprimé.


En début de séance, l’Assemblée générale a réélu à l’unanimité Anna Kajumulo Tibaijuka, de la République-Unie de Tanzanie, au poste de Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), pour un mandat de quatre ans prenant effet le 1er septembre 2006 et venant à expiration le 31 août 2010.  Elle a ainsi approuvé la recommandation du Secrétaire général.


Les délégations de l’Afrique du Sud, qui s’exprimait au nom du Groupe des 77 et de la Chine, du Kenya, de la République-Unie de Tanzanie et du Nigéria se sont félicitées de la réélection de Mme Tibaijuka, soulignant le rôle remarquable qu’elle a joué jusqu’ici à la tête d’ONU-Habitat, en particulier en ce qui concerne les politiques de relogement des personnes déplacées dans les pays africains.


Par ailleurs, l’Assemblée générale a décidé ce matin d’approuver la recommandation du Secrétaire général de proroger, jusqu’au 31 décembre 2008, les mandats des 11 juges permanents suivants siégeant au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR): Charles Michael Dennis Byron (Saint-Kitts-et-Nevis); Asoka de Silva (Sri Lanka); Sergei Aleckseievich Egorov (Fédération de Russie); Mehmet Güney (Turquie); Khalida Rachid Khan (Pakistan); Erik Møse (Norvège); Arlete Ramaroson (Madagascar); Jai Ram Reddy (Fidji); William Hussein Sekule (République-Unie de Tanzanie); Andrésa Vaz (Sénégal); et Inés Mónica Weinberg de Roca (Argentine).


Dans une lettre adressée au Secrétaire général et au Président du Conseil de sécurité*, le Président du Tribunal, Erik Møse, avait en effet rappelé que le mandat des juges permanents du Tribunal arriverait à expiration le 24 mai 2007, alors que l’examen des affaires dont est actuellement saisi le Tribunal  ne sera probablement pas terminé à cette date.  Le Statut du Tribunal ne prévoyant pas la prorogation du mandat des juges permanents, l’approbation du Conseil de sécurité, qui a créé le Tribunal, et de l’Assemblée générale, qui élit les juges, était nécessaire à cette fin.  Le Conseil de sécurité avait approuvé la recommandation du Secrétaire général en adoptant, le 13 juin dernier, la résolution 1684 (2006).


*  A/60/878-S/2006/349


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel