30/08/2005
Conseil de sécurité
SC/8486
AFR/1244

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SOUDAN


Vous trouverez ci-après la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Kenzo Oshima (Japon), sur le Soudan:


Les membres du Conseil de sécurité remercient l’Union africaine d’avoir servi de médiateur dans les pourparlers de paix tenus à Abuja entre les parties au conflit du Darfour.  Ils rendent hommage au dynamisme dont a fait preuve M. Salim Ahmed Salim dans l’exécution de cette tâche, et se tiennent prêts à lui apporter leur appui, ainsi qu’à l’Union africaine, dans leur action future.


Les membres du Conseil engagent instamment l’Armée et le Mouvement de libération du Soudan, le Mouvement pour la justice et l’égalité et le Gouvernement soudanais à reprendre les pourparlers le 15 septembre, à Abuja, comme l’a demandé l’Union africaine, et exhortent les parties à négocier dans un esprit positif et sans perdre de temps, afin d’aboutir rapidement à un accord.  Une paix et une réconciliation durables ne peuvent être obtenues au Darfour que grâce à un règlement politique.


Les membres du Conseil espèrent que l’exemple de l’Accord de paix global conclu à Naivasha en vue de la réconciliation entre le Nord et le Sud aura un effet favorable sur les pourparlers d’Abuja et sur le futur du Darfour au sein d’un Soudan stable et uni.


Les membres du Conseil rappellent aux parties les accords qu’ils ont déjà signés et leur demandent instamment de respecter scrupuleusement les termes de l’accord de cessez-le-feu.


Les membres du Conseil déclarent à nouveau qu’ils approuvent la signature, le 5 juillet, de la Déclaration de principes, qui sert de cadre à de nouvelles concertations de bonne foi sur des négociations plus larges concernant le partage des richesses et du pouvoir, élément d’un règlement global de la crise du Darfour.


Les membres du Conseil restent profondément attachés à la cause de la paix au Soudan, y compris grâce à la mise en œuvre de l’Accord de paix global et au règlement de la crise humanitaire au Darfour.


Les membres du Conseil renouvellent leur appui à l’action que continue de mener la Mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS) sur le terrain, au Darfour.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel