04/02/2005
Communiqué de presse
FEM/1485



UN GROUPE D’EXPERTS ÉVALUERA LES PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS LA CONFÉRENCE DE BEIJING SUR LES FEMMES DANS LE CONTEXTE DE LA DÉCLARATION DU MILLÉNAIRE


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, 4 février (Département des affaires économiques et sociales) -- La Division de la promotion de la femme des Nations Unies organisera une réunion d’un groupe d’experts du 7 au 10 février pour évaluer la mise en œuvre du Programme d’action de Beijing dans le contexte de la Déclaration et des Objectifs du Millénaire pour le développement.  Cette réunion aura lieu à Baku, en Azerbaïdjan.  Ses conclusions et recommandations seront transmises à la Commission de la condition de la femme. 


Cette réunion se tient dans la perspective des préparatifs de la session de la Commission de la condition de la femme qui aura lieu à New York du 28 février au 11 mars.  La Commission procèdera alors à l’examen, dix ans après, de la mise en œuvre du Programme d’action de Beijing et du Document final de la session spéciale de l’Assemblée générale intitulée « Femmes en l’an 2000: égalité entre les sexes, développement et paix pour le vingt-et-unième siècle ».


Le Programme d’action adopté par consensus en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes incarne l’engagement de la communauté internationale en faveur de la promotion de la femme et de l’égalité entre les sexes.  Il définit 12 domaines d’action prioritaires: les femmes et la pauvreté; l’éducation et la formation; la santé y compris la santé reproductive; la violence; les conflits armés; l’économie, la prise de décisions; les mécanismes institutionnels; les droits de l’homme; les médias; l’environnement; et la fillette.  Le document de clôture de 2000 a identifié de nouveaux domaines critiques où l’action s’impose et a souligné le lien crucial entre la promotion de la femme, l’égalité entre les sexes et le progrès des sociétés.


La Déclaration du Millénaire adoptée par les États Membres en 2000 constitue un engagement politique mondial en faveur de la promotion du développement durable, de la paix et de la sécurité, des droits de l’homme, de la démocratie et de la bonne gouvernance.  Les gouvernements se sont engagés notamment à promouvoir l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes comme des moyens de lutter contre la pauvreté, la faim et les maladies et de stimuler un développement réellement durable.


Pour davantage d’informations, veuillez  consulter le site de la Division de la promotion de la femme à l’adresse suivante: http://www.un.org/womenwatch/daw/egm/bpfamd2005/index.html.


*   ***   *