27/04/2005
Communiqué de presse
ECOSOC/6151



Conseil économique et social

Reprise de la session d’organisation de 2005

7e séance – après-midi


L’ECOSOC PROCÈDE À DES ÉLECTIONS AU SEIN DE 17 DE SES COMMISSIONS TECHNIQUES DONT LA COMMISSION DES DROITS DE L’HOMME


Des délégations s’inquiètent de la crédibilité

de la Commission des droits de l’homme après l’élection du Zimbabwe


Le Conseil économique et social (ECOSOC) a procédé, cet après-midi, à des élections et nominations concernant 17 de ses commissions techniques dont les membres sont élus sur la base d’une répartition géographique équitable entre les groupes des États d’Asie, d’Afrique, d’Europe occidentale et autres États d’Europe orientale et de l’Amérique latine et des Caraïbes. 


      Ainsi, en renouvelant 15 des 53 sièges de la Commission des droits de l’homme (1) pour un mandat de trois ans commençant le 1er janvier 2006, l’ECOSOC a élu par acclamation les pays suivants: Le Botswana, le Cameroun, le Maroc et le Zimbabwe parmi les États d’Afrique; le Bangladesh, la Chine et le Japon parmi les États d’Asie; l’Argentine, le Brésil et la Venezuela parmi les États d’Amérique latine et des Caraïbes; l’Australie, l’Autriche, l’Allemagne et les États-Unis parmi les États d’Europe occidentale et autres États.  Il a dû recourir à un vote pour départager l’Azerbaïdjan (31 voix) et la Lettonie (23 voix), les deux pays étant candidats pour un seul poste disponible. 


Au terme de cette élection, les représentants des États-Unis, de l’Australie et du Canada se sont inquiétés des conséquences de l’élection du Zimbabwe sur la crédibilité et le fonctionnement de la Commission des droits de l’homme.  Ils ont souhaité des procédures d’élection qui permettent d’éviter l’élection de pays qui ne respectent pas les normes en matière de droits de l’homme.  Répondant à ces commentaires, le représentant du Zimbabwe a indiqué que la candidature de son pays avait été présentée par le Groupe des États d’Afrique sans aucune pression.  Il a reconnu qu’aucun pays n’est au-dessus de tout soupçon, rappelant cependant à ceux qui vivent dans des « cages dorées » de s’abstenir de blâmer les autres.   


L’ECOSOC a eu recours à un vote pour le renouvellement de 20 des 53 postes de la Commission des stupéfiants (1) pour un mandat de quatre ans, commençant le 1er  janvier 2006.  Il a élu par acclamation la Namibie, le Niger, le Sénégal et le Nigéria parmi les États d’Afrique; la Pologne, la Fédération de Russie et l’Ukraine parmi les États d’Europe orientale; la Bolivie, la Colombie, la Jamaïque et le Mexique parmi les États d’Amérique latine et des Caraïbes.  Après un tour de scrutin, il a pourvu les quatre sièges vacants pour le Groupe des États d’Asie en élisant  le Japon (53 voix), l’Arabie saoudite (51 voix), le Tadjikistan (46 voix et la République de Corée (36 voix).  Concernant le Groupe de l’Europe occidentale, il a élu le Royaume-Uni (48 voix), la Belgique (48 voix), le Canada (46 voix), l’Australie (45 voix) et la Turquie (41 voix). 


S’agissant de la Commission de statistique (1), le Conseil a procédé au renouvellement de huit des 24 membres, pour un mandat de quatre ans commençant le 1e janvier 2006.  Ont ainsi été élus par acclamation la République démocratique du Congo (RDC); la Mauritanie, et l’Afrique du Sud pour le Groupe des États d’Afrique; la Fédération de Russie pour le Groupe des États d’Europe orientale; la Jamaïque pour les États d’Amérique latine et des Caraïbes; le Canada, la Finlande et la France pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.


En outre, l’ECOSOC a renouvelé 16 des 47 sièges de la Commission de la population et du développement (2), en élisant par acclamation pour un mandat de quatre ans, la Gambie, la Sierra Léone, l’Afrique du Sud et la Zambie parmi les États d’Afrique; la Chine, l’Inde, le Liban et Oman parmi les États d’Asie; la Fédération de Russie et l’Ukraine parmi les États d’Europe orientale; la Jamaïque, le Mexique et l’Uruguay parmi les États d’Amérique latine et des Caraïbes; la Suède, les États-Unis et le Royaume-Uni parmi les États d’Europe occidentale et autres États.  Il a également nommé Haïti, au nom du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes pour pourvoir un siège dont le mandat prendra effet aujourd’hui et viendra à expiration en 2008, à la clôture des travaux de sa 41 session.  


Par ailleurs, 13 des 45 sièges de la Commission de la condition de la femme (1) ont également été renouvelés pour un mandat de quatre ans, qui prendra effet à l’ouverture de la session de cette Commission en 2006 et expirera à la clôture de sa 54 session en 2010.  À ce titre, L’ECOSOC a élu par acclamation le Cameroun, Djibouti, le Lesotho, le  Togo et la Zambie parmi les États d’Afrique; l’Indonésie, l’Iran, la Malaisie, la République de Corée et les Émirats arabes unis parmi les États d’Asie;  le Brésil, l’Équateur et le Mexique parmi les États d’Amérique latine et des Caraïbes.


L’ECOSOC a renouvelé 19 des 40 sièges de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (1)pour un mandat de trois ans débutant le 1er  janvier 2006.  Ont ainsi été élus par acclamation la République démocratique du Congo, les Comores, la Libye, la Namibie, le Niger, le Sénégal et l’Ouganda parmi les États d’Afrique; La Chine, le Japon, le Pakistan, la République de Corée parmi les États d’Asie; l’Arménie et la Fédération de Russie parmi les États d’Europe orientale; la Bolivie, le Chili et le Costa Rica parmi les États d’Amérique latine et des Caraïbes; l’Autriche, l’Allemagne et l’Italie parmi les États d’Europe occidentale et autres États.  Le Conseil a reporté à une date ultérieure l’élection d’un membre du Groupe des États d’Afrique en l’absence de candidats.  


      En outre, le Conseil économique et social a procédé au renouvellement de 16 des 53 postes de la Commission du développement durable (1) pour un mandat de trois ans prenant effet à l’occasion de la session 2006 d’organisation et expirant à la clôture de la 17e session de cette commission en 2009.  À cet égard, ont été élus par acclamation le Djibouti, le Sénégal, le Soudan, la République-Unie de Tanzanie parmi les États d’Afrique; l’Indonésie, le Koweït, la République de Corée parmi les États d’Asie; la République tchèque et la Fédération de Russie pour les États d’Europe orientale; Antigua-et-Barbuda, le Chili et le Pérou parmi les États d’Amérique latine et des Caraïbes; l’Australie, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis parmi les États d’Europe occidentale et autres États. 


Dix-huit postes ont été renouvelés parmi les 34 sièges du Comité du programme et de la coordination (3) pour un mandat de trois ans, commençant le 1er  janvier 2006.  Ont été élus par acclamation le Bénin, la République centrafricaine, le Sénégal et l’Afrique du Sud parmi les États d’Afrique; l’Inde, l’Indonésie, la République islamique d’Iran et le Pakistan parmi les États d’Asie; l’Arménie, le Bélarus et la Bulgarie parmi les États d’Europe orientale; l’Argentine, le Brésil, Cuba et l’Uruguay parmi les États d’Amérique latine et des Caraïbes; l’Italie, le Portugal et le Royaume-Uni parmi les États d’Europe occidentale et autres États.  En l’absence de candidats, il a décidé de reporter la nomination de deux États du Groupe de l’Europe occidentale à une date ultérieure. 


Enfin, l’ECOSOC, sur proposition du Secrétaire général des Nations Unies, a approuvé la candidature de la Zambie au Sous-Comité d’experts du Système général harmonisé de classification et d’étiquetage des produits chimiques (4) du Comité d’experts du transport des marchandises dangereuses et du Système général harmonisé de classification et d’étiquetage des produits chimiques.


Par ailleurs, l’ECOSOC a procédé au renouvellement de 14 des 34 membres du Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication (5) pour un mandat de trois ans commençant le 1er  janvier 2006. À ce titre ont été nommés par acclamation la Namibie, le Sénégal, l’Afrique du Sud, la République-Unie de Tanzanie et l’Ouganda au nom des États d’Afrique; la Chine et le Liban pour les États d’Asie; la Fédération de Russie pour les États d’Europe orientale; Panama pour les États d’Amérique latine et des Caraïbes; l’Allemagne, l’Italie, Malte, le Portugal et le Royaume-Uni pour les États d’Europe occidentale et autres États.  La nomination de sept États a été reportée à une date ultérieure en raison d’insuffisance de candidats pour le Groupe des États d’Asie, celui de l’Europe occidentale et celui de l’Amérique latine et des Caraïbes.  Il a été indiqué que six postes, dont le mandat expirait le 31 décembre restaient encore vacants, faute de candidats.


L’ECOSOC a reporté à une date ultérieure la nomination de 24 experts au Comité de l’administration publique (6), le Secrétaire général ayant demandé un délai supplémentaire pour la sélection des candidats.


S’agissant du Comité des droits économiques, sociaux et culturels (7), l’ECOSOC a élu Mme Arundhati Ghose (Inde) en remplacement de Mme Chokila Iyer (Inde) qui a démissionné à compter du 25 janvier 2005 et dont le mandat court jusqu’au 31 décembre 2006.


Pour ce qui est du Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (8), l’ECOSOC a procédé au renouvellement de 11 membres pour un mandat de trois ans prenant effet au 1er janvier 2006.  Ont ainsi été élus, par acclamation, le Burkina Faso et le Rwanda pour les États d’Afrique; le Pakistan et la République de Corée pour les États d’Asie; la Serbie-et-Monténégro pour les États d’Europe orientale; la Colombie et le Guatemala pour l’Amérique latine et les Caraïbes; le Canada, le Danemark, l’Espagne et les États-Unis pour les États d’Europe occidentale et autres États. 


Conformément à la résolution 59/169 de l'Assemblée générale adopté le 20 décembre 2004, le Conseil économique et social a élu deux membres supplémentaires, à savoir le Ghana et la Roumanie, portant ainsi à 68 le nombre des membres du Comité exécutif du programme du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.  Il examinera à sa session de fond, en juillet prochain, la proposition de la Jordanie d’augmenter davantage le nombre de membres de ce Comité.


Enfin, il a renouvelé 11 des 36 postes du Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement/Fonds des Nations Unies pour la population (9) pour un mandat de trois ans débutant le 1er janvier 2006.  Il a ainsi élu par acclamation l’Algérie et le Bénin pour les États africains; le Bangladesh et le Pakistan pour les États d’Asie; la Fédération de Russie, pour les États d’Europe Orientale; l’Équateur et la Jamaïque, pour l’Amérique latine et les Caraïbes; le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Norvège et le Royaume-Uni pour les pays d’Europe occidentale et autres États.  Par ailleurs,  il a été décidé que la France et le Canada remplaceront respectivement l’Allemagne (fin du mandat le 31 décembre 2006) et la Suisse (fin du mandat 31 décembre 2007), démissionnaires, au sein du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.


L’ECOSOC a également renouvelé six des 36 postes du Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial (PAM) (10), pour un mandat de trois ans débutant le 1er janvier 2006.  Ont été élus par acclamation le Zimbabwe, pour les États d’Afrique, l’Indonésie, pour les États d’Asie; le Mexique, pour les États d’Amérique latine et des Caraïbes; le Japon et le Royaume-Uni, pour les États d’Europe occidentale et autres États; l’Ukraine, pour les États d’Europe orientale.


Cinq des 22 postes du Comité de coordination du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) (11) ont également été renouvelés.  Ont ainsi été élus pour un mandat de trois ans, débutant le 1er janvier 2006, la République démocratique du Congo, pour les États africains; la Grenade pour l’Amérique latine et les Caraïbes; la Finlande et l’Australie pour les pays d’Europe occidentale et autres États.  En l’absence de candidats pour le Groupe des États d’Asie, l’élection a été reportée à une date ultérieure.


Par ailleurs, le Canada, la France, le Danemark et le Royaume-Uni démissionnent.  L’Australie remplacera le Canada (dont le mandat expirera le 31 décembre 2005), la Finlande remplacera le Danemark (le mandat expirant le 31 décembre 2005), l’Allemagne remplacera la France (le mandat expirant le 1er  janvier 2006) et l’Italie remplacera le Royaume-Uni (le mandat expirant le 31 décembre 2006).


Enfin, Haïti a été élu par acclamation pour siéger au Comité d’attribution du Prix des Nations Unies en matière de population, au nom du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.


Le Conseil a indiqué qu’il restait un siège à pourvoir au sein du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, dont le mandat viendra à expiration le 31 décembre 2008 pour la Commission de la science et de la technique au service du développement, et un autre au sein du Groupe des États d’Asie, dont le mandat viendra à expiration le 31 décembre 2008, pour siéger au Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-HABITAT). 


La prochaine réunion de l’ECOSOC aura lieu demain, jeudi 28 avril, à 15 heures.


(1)E/2005/9

(2)E/2005/9/Corr.1

(3)E/2005/9/Add.2

(4)E/2005/9/Add.9

(5)E/2005/9/Add.3

(6)E/2005/9/Add.10

(7)E/2005/9/Add.8

(8)E/2005/9/Add.4

(9)E/2005/9/Add.5

(10)E/2005/9/Add.6

(11)E/2005/9/Add.7


*   ***   *