31/03/2005
Communiqué de presse
ECOSOC/6146


Conseil économique et social

Session d’organisation de 2005

4e séance – après-midi


ECOSOC: LE RENFORCEMENT DE LA COORDINATION, THÈME DU SEGMENT DE LA SESSION DE FOND CONSACRÉE AUX AFFAIRES HUMANITAIRES DANS LE CONTEXTE DU RÉCENT TSUNAMI


L’ECOSOC demande aux États Membres de respecter les principes

d’une bonne gestion des affaires publiques et d’adopter des lois contre la corruption


Le Conseil économique et social (ECOSOC) a, cet après-midi, décidé* que le débat de sa session de fond de 2005 consacré aux affaires humanitaires aura pour thème: « Renforcement de la coordination de l’assistance humanitaire des Nations Unies, y compris la capacité ainsi que les aspects organisationnels ».  Il a décidé de tenir dans ce cadre une table ronde sur les leçons apprises lors de la récente catastrophe de l’Océan indien (Tremblement de terre/tsunami). 


Il a également adopté un projet de résolution** portant sur « l’administration des affaires publiques et développement » par lequel il demande à tous les États Membres de respecter les principes d’une bonne gestion des affaires publiques et des biens publics, de l’équité, de la responsabilité et de l’égalité devant la loi.  Il leur demande ainsi de se plier à la nécessité de préserver l’intégrité et de promouvoir une culture de transparence, de la responsabilité et du refus de la corruption à tous les niveaux et sous toutes les formes, conformément à la Convention des Nations Unies contre la corruption, et à cet égard, encourage ceux qui ne l’ont pas encore fait, à envisager d’adopter des lois à cette fin. 

L’ECOSOC a par ailleurs élu par acclamation Jaime Moncayo, Représentant permanent de l’Équateur, à la Vice-Présidence du Conseil pour la session de 2005.  Il succède à Luis Gallegos Chiriboga, ancien Représentant permanent de l’Équateur, appelé à d’autres fonctions.  M. Moncayo siègera au sein du bureau de l’ECOSOC aux côtés du Président, Munir Akram (Pakistan), et des trois autres vices-présidents suivants: Johan C. Verbeke (Belgique), Ali Hachani (Tunisie), et Agim Nesho (Albanie).

Sur les trois sièges à pourvoir à la Commission de la population et du développement, l’ECOSOC a élu deux nouveaux membres, le Liban qui siègera à compter de ce jour et jusqu’à la fin de la 39e session en 2006 et la Suède qui remplacera la Norvège pour la durée de la 39e session.  L’élection d’un membre du groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes pour un mandat expirant à l’issue de la session de 2008 a été reportée.


Sur les trois sièges à pourvoir au Conseil d’administration de l’ONU-Habitat, l’ECOSOC a élu Antigua-et-Barbuda et Haïti, qui siègeront pour un mandat commençant aujourd’hui et s’achevant le 31 décembre 2008.  Il a reporté sa décision visant à pourvoir le poste vacant revenant au groupe des États d’Asie.


La prochaine réunion de l’ECOSOC sera annoncée dans le Journal.


* projet de décision VI contenu au document E/2005/L.1

** projet de résolution E/2005/L.8/Rev.1