21/04/2005
Communiqué de presse
AG/10343


Assemblée générale

93e séance plénière - matin


L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUTORISE LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL À ENGAGER DES DÉPENSES DE PRÈS DE 600 MILLIONS DE DOLLARS POUR LA MISSION AU SOUDAN


L’Assemblée générale a, ce matin, autorisé le Secrétaire général à ouvrir un compte spécial dans lequel seront inscrites les recettes et les dépenses de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS). 


Par la résolution* qu’elle vient d’adopter sans vote, l’Assemblée a également autorisé le Secrétaire général à engager, au titre de la période du 1er juillet 2004 au 31 octobre 2005, des dépenses d’un montant maximum de 595 498 500 dollars aux fins de la mise en place de la Mission, soit un montant de 279 501 300 dollars pour l’exercice allant du 1er juillet 2004 au 30 juin 2005, y compris le montant de 99 999 400 dollars approuvé antérieurement par le Comité consultatif, et un montant de 315 997 200 dollars pour la période du 1er juillet au 31 octobre 2005, conformément à la section IV de sa résolution 49/233 A en date du 23 décembre 1994.


L’Assemblée générale a décidé en outre de répartir entre les États Membres un montant total de 497 873 300 dollars pour la période du 1er juillet 2004 au 23 septembre 2005, soit 279 501 300 dollars pour l’exercice allant du 1er juillet 2004 au 30 juin 2005 et 218 372 000 dollars pour la période du 1er juillet au 23 septembre 2005, conformément aux catégories qu’elle a définies dans sa résolution 55/235, révisées dans sa résolution 55/236 du 23 décembre 2000 et actualisées dans sa résolution 58/256 du 23 décembre 2003, et selon le barème des quotes-parts pour 2004 et 2005 indiqué dans sa résolution 58/1 B du 23 décembre 2003.


Dans cette résolution, l’Assemblée générale fait observer qu’elle ne s’est jamais prononcée sur l’utilisation des quotes-parts de financement des opérations de maintien de la paix et a donc décidé de revenir sur cette question pendant la deuxième partie de la reprise de sa cinquante-neuvième session.  Elle a souligné qu’aucune mission de maintien de la paix ne doit être financée au moyen d’avances. 


* Document paru sous la cote A/59/780


*   ***   *