23/09/2004
Communiqué de presse
SG/2091



COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU QUATUOR DU MOYEN-ORIENT (NATIONS UNIES, ÉTATS-UNIS, FÉDÉRATION DE RUSSIE, UNION EUROPÉENNE) SUITE À SA RÉUNION INFORMELLE AU SIÈGE DE L’ONU, LE 22 SEPTEMBRE


(Adapté de l’anglais)


Le Quatuor s’est réuni hier et a vivement réitéré sa déclaration datée du 4 mai*.  La situation sur le terrain est extrêmement difficile pour les Palestiniens comme pour les Israéliens et aucun progrès significatif n’a été réalisé pour ce qui est de la mise en œuvre de la Feuille de route. 


Le Quatuor note avec une profonde préoccupation que des mesures concrètes doivent encore être prises pour permettre à un premier ministre doté de pouvoirs réels et son cabinet de remplir les obligations de l’Autorité palestinienne en vertu de la Feuille de route, y compris mettre irrévocablement fin à la violence et au terrorisme, et démanteler les capacités et les infrastructures terroristes.  Le Quatuor note à cet égard la nécessité pour l’Autorité palestinienne de se préparer à assumer le contrôle sur Gaza, en particulier en réformant les forces de sécurité et en restaurant l’état de droit. 


Le Quatuor souligne son entière disponibilité à discuter avec une direction palestinienne responsable et réformée et exhorte vigoureusement l’Autorité palestinienne à prendre dès maintenant des mesures pour contribuer aux réunions constructives du Comité spécial de liaison et du Groupe du travail sur la réforme palestinienne, prévues cet automne.  Le Quatuor se félicite des mesures prises en vue de la tenue des élections municipales palestiniennes bien préparées, libres et équitables, et exhorte Israël et l’Autorité palestinienne à coopérer à cette fin.


Le Quatuor exhorte le Gouvernement d’Israël à mettre en œuvre ses obligations en vertu de la Feuille de route, y compris le démantèlement des colonies construites depuis mars 2001 et le gel des colonies, conformément à l’appel lancé par le Président Bush et à la Feuille de route.  Le manque d’action à cet égard est une cause de préoccupation.  Ils appellent également le Gouvernement d’Israël à prendre dès maintenant toutes les mesures possibles, compatibles avec les besoins d’Israël en matière de sécurité, pour réduire les souffrances humaines et les difficultés économiques du peuple palestinien. 


Le Quatuor réaffirme ses préoccupations quant au tracé même du mur de séparation, telles qu’exprimées dans sa déclaration en date du 4 mai, et prend note de l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice sur ce point.  Le Quatuor exhorte le Gouvernement d’Israël à agir de manière positive en ce qui concerne le tracé du mur de séparation et réaffirme qu’aucune partie ne devrait entreprendre d’actions unilatérales susceptibles de préjuger de questions qui ne peuvent être résolues que par la négociation et un accord entre les parties.


Le Quatuor réitère son encouragement au Premier Ministre Ariel Sharon pour son intention d’engager un retrait de toutes les colonies de Gaza et de certaines parties de la Cisjordanie et réaffirme que le retrait de Gaza doit être total et mené conformément aux dispositions de la Feuille de route, en tant qu’étape visant la fin de l’occupation israélienne commencée en 1967.  Cet objectif devra être atteint par des négociations directes entre les parties, avec pour but deux États: Israël et une Palestine souveraine, indépendante, viable, démocratique et dotée d’un territoire d’un seul tenant, vivant l’un à côté de l’autre dans la paix et la sécurité.  Le Quatuor invite tant Israël que l’Autorité palestinienne à coordonner étroitement la préparation et la mise en œuvre de l’initiative de retrait.


Le Quatuor exprime sa profonde reconnaissance et son soutien à la contribution de l’Égypte à la réforme et à la reconstruction des services de sécurité palestiniens, afin de mettre fin de manière complète et durable à toute forme de violence et de promouvoir l’objectif de sécurité, de stabilité et de prospérité à Gaza après la mise en œuvre du retrait.


Le Quatuor appelle toutes les parties concernées, y compris Israël, l’Autorité palestinienne, la communauté des bailleurs de fonds et la Banque mondiale, à mener des discussions constructives sur les aspects économiques du retrait de Gaza et de la Cisjordanie.  À cet égard, le Quatuor réitère son soutien au Fonds d’affectation spéciale de la Banque mondiale et invite tous les bailleurs de fonds à y contribuer.


Le Quatuor réaffirme son engagement en faveur d’un règlement juste, global et durable du conflit israélo-palestinien fondé sur les résolutions 242 et 338.  Il restera en contact avec toutes les parties afin de contribuer à la réalisation de cet objectif. 


* Voir notre communiqué de presse publié sous la cote SG/SM/9292: http://www.un.org/News/fr-press/docs/2004/SGSM9292.doc.htm..


*   ***   *