08/11/2004
Communiqué de presse
AG/10293



Assemblée générale

50e séance plénière – matin


L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ADOPTE UNE SÉRIE DE RÉSOLUTIONS SUR LA COOPÉRATION ENTRE L'ONU ET PLUSIEURS ORGANISATIONS RÉGIONALES


L'Assemblée générale a adopté sans vote, aujourd'hui, une série de résolutions* sur la coopération entre les Nations Unies et l'Union interparlementaire, l'Organisation internationale de la francophonie, le Forum des îles du Pacifique et la Communauté des pays de langue portugaise.


Le représentant du Chili, qui a présenté le projet de résolution relatif à la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Union interparlementaire, s'est félicité qu'un consensus ait finalement pu être atteint concernant ce projet.


Le projet de résolution sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) a été présenté par le représentant de Sao-Tomé-et-Principe, qui a souligné le rôle joué par la CPLP ces trois dernières semaines en Guinée-Bissau et a affirmé qu’elle poursuivrait son étroite collaboration avec les Nations Unies et la CEDEAO.


Le représentant du Liban, qui a présenté le projet de résolution sur la Coopération entre l'ONU et l’Organisation internationale de la francophonie, a estimé que ce document reflétait l’importance de la coopération régionale dans les relations multilatérales, l’instauration et le développement de la démocratie, ainsi que le dialogue des cultures et le respect de la diversité culturelle et linguistique.


Par ailleurs, l'Assemblée générale a procédé à l'élection de sept** des 34 membres du Comité du programme et de la coordination, à savoir l'Algérie, la Chine, le Ghana, la Jamaïque, le Japon, le Kenya et la République de Corée, dont le mandat de trois ans prendra effet le 1er janvier 2005.  La Chine, le Japon et la République de Corée étaient déjà membres du Comité, et ont été réélus.


L’Assemblée générale a également pris note de la nomination de l’Autriche, de la Chine, de l’Égypte, des États-Unis, de la Jamaïque, du Kenya et du Népal au sein du Comité des conférences***.  Ces sept membres ont été nommés par le Président de l’Assemblée après consultations avec le Président des groupes régionaux, pour un mandat de trois ans, à partir du 1er janvier 2005.  L’Autriche, les États-Unis, la Jamaïque et le Népal étaient déjà membres du Comité.


Après consultations avec les groupes régionaux concernés, le Président de l’Assemblée générale a indiqué que la France, la Hongrie, le Sénégal et la Turquie devraient fournir les noms de leurs candidats au Corps commun d’inspection, dont quatre sièges deviendront vacants après le 31 décembre 2005****, afin qu’il puisse, après consultations avec le Secrétaire général et le Président du Conseil économique et social, proposer une liste de candidats qualifiés à l’Assemblée générale.


Enfin, l’Assemblée générale a décidé de reporter l’examen de la question relative à l’application des résolutions de l’Organisation des Nations Unies à l’ordre du jour provisoire de la 60e session.


La prochaine séance plénière de l'Assemblée générale sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.


* A/59/L.5/Rev.2, A/59/L.19, A/59/L.11 et A/59/L.14.

** A/59/131.

*** A/59/107.

**** A/59/108.


COOPÉRATION ENTRE L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES ET LES ORGANISATIONS RÉGIONALES ET AUTRES


Projets de résolution


Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation internationale de la francophonie (A/59/L.19)


Par ce projet de résolution, l’Assemblée générale prend note avec une vive satisfaction des initiatives prises par l’Organisation internationale de la francophonie dans les domaines de la prévention des conflits, la promotion de la paix et le soutien à la démocratie, à l’état de droit et aux droits de l’homme, et la félicite pour la contribution réelle qu’elle apporte, en collaboration avec les Nations Unies, en Haïti, aux Comores, en Côte d’Ivoire, au Burundi, en République démocratique du Congo et en République centrafricaine.  L’Assemblée exprime sa gratitude à l’Organisation internationale de la francophonie pour ses initiatives qu’elle a prises en faveur de la diversité culturelle et linguistique et du dialogue des cultures et des civilisations, et invite le Secrétaire général à agir en consultation avec le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, pour continuer à promouvoir la coopération entre les deux organisations.


Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Union interparlementaire (A/59/L.5/Rev.2)


Par ce projet de résolution, l’Assemblée générale, ayant examiné le rapport du Secrétaire général sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Union interparlementaire ([1]), rappelant sa résolution 57/32 du 19 novembre 2002, accordant à l’Union interparlementaire le statut d’observateur à l’Assemblée et prenant note de la recommandation du Groupe de personnalités éminentes sur les relations entre l’Organisation des Nations Unies et la société civile ([2]), tendant à associer plus systématiquement les parlementaires aux travaux de l’ONU, encourage les deux organisations à continuer de coopérer étroitement dans différents domaines.  Le texte prévoit également que l’Assemblée accueille avec satisfaction la décision de convoquer au Siège des Nations Unies, en septembre 2005, la deuxième Conférence des présidents des parlements, qui ferait suite à la première Conférence de ce type tenue à New York en 2000 à l’occasion de l’Assemblée du Millénaire.


Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et le Forum des îles du Pacifique (A/59/L.11)


Par ce projet de résolution, l’Assemblée générale prend acte du rapport du Secrétaire général sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et le Forum des îles du Pacifique (Rapport A/59/303); et elle salue les efforts considérables du Forum pour améliorer la paix et la sécurité dans la région, notamment aux Îles Salomon, engage vivement tous les États à participer, au plus haut niveau possible, à la réunion internationale chargée d’examiner l’exécution du Programme d’action de la Barbade pour le développement durable des petits États insulaires en développement qui se tiendra à Maurice et invite le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à fournir un appui technique aux membres du Forum pour contribuer à leur action régionale visant à faire mieux connaître les traités internationaux relatifs aux droits de l’homme.



Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Communauté des pays de langue portugaise (A/59/L.14)


Par ce projet de résolution, l’Assemblée générale, rappelant sa résolution 54/10 du 26 octobre 1999, dans laquelle elle a octroyé le statut d’observateur à la Communauté des pays de langue portugaise, invite le Secrétaire général à engager des consultations avec le Secrétaire exécutif de la Communauté des pays de langue portugaise en vue de promouvoir la coopération entre les deux secrétariats.


*   ***   *



          [1]            A/59/303, cinquième partie.

          [2]            A/58/817 et Corr.1.