26/09/2003
Communiqué de presse
SG/SM/8903



                                                            OBV/376


LE SECRETAIRE GENERAL ENGAGE CHACUN A BATIR DES PONTS ENTRE LES GENERATIONS


Vous trouverez ci-après le message du Secrétaire général, M. Kofi Annan, à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre 2003:


Au cours des prochaines décennies, les personnes âgées formeront un groupe de plus en plus nombreux dans toutes les communautés et les sociétés du monde. Et pourtant, jusqu’il y a peu, nous ne nous préoccupions guère de savoir comment utiliser au mieux leurs compétences au service du développement.


Puis, l’année dernière, la Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement a adopté le Plan d’action international de Madrid et a appelé à un changement fondamental de notre façon de voir le vieillissement et les personnes âgées. Le Plan d’action de Madrid a sorti le vieillissement des étroites limites des politiques de protection sociale pour le placer parmi les questions de développement. Dans le Plan d’action, l’Assemblée mondiale a reconnu que le potentiel qu’offrent les personnes âgées est pour la société une grande ressource qui est cependant largement inexploitée. Elle a formulé des recommandations sur les moyens à mettre en œuvre pour nous adapter à un monde qui vieillit et édifier une société pour tous les âges.


Dans mon rapport de suivi à l’Assemblée générale à sa session en cours, j’ai proposé un cadre pratique pour les mesures nationales et internationales en vue de l’application du Plan d’action de Madrid.  Ce cadre privilégie deux axes : la mise en place de capacités nationales et l’intégration du vieillissement aux grandes questions de développement.


Au cours de la première année de mise en œuvre du Plan, il y a eu des progrès sur plusieurs fronts. Au niveau intergouvernemental, les modalités de l’examen et de l’évaluation de l’exécution du Plan ont été arrêtées. En 2002, les États Membres d’Europe et d’Asie ont mis au point des stratégies pour l’exécution du Plan.  L’Amérique latine et les Caraïbes devraient avoir élaboré leur propre stratégie d’ici à la fin de l’année, et nous espérons que l’Afrique suivra.


Chacun de nous peut aider à bâtir des ponts entre les générations en tirant parti de toutes les compétences des personnes âgées, que ce soit dans les affaires communautaires et familiales, l’agriculture et les entreprises urbaines, l’éducation, la technologie, les arts, la lutte contre la pauvreté ou la consolidation de la paix. Nous devons mettre en valeur les inestimables qualités des personnes âgées et en tirer le meilleur parti, dans le cadre d’autres instruments de développement, en particulier pour réaliser les objectifs de développement du Millénaire, notre cadre d’action pour bâtir un monde meilleur au XXIe siècle. En cette Journée internationale des personnes âgées, engageons-nous à utiliser au mieux les talents des personnes âgées au service du développement.


*   ***   *