22/12/2003
Communiqué de presse
SC/7960



                                                            SC/7960

                                                            22 décembre 2003


DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE CONCERNANT LE GROUPE DE TRAVAIL SUR LA QUESTION GENERALE DES SANCTIONS


Vous trouverez ci-dessous la déclaration à la presse concernant le Groupe de travail sur la question générale des sanctions, faite le 18 décembre par le Président du Conseil de sécurité, M. Stefan Tafrov (Bulgarie) :


Sous la présidence de M. Martin Belinga-Eboutou, Ambassadeur du Cameroun, en 2002 et 2003, le Groupe de travail officieux du Conseil de sécurité sur la question générale des sanctions s’est réuni pour des séances officielles et privées afin d’examiner le projet de document concernant l’utilisation, par le Conseil, des sanctions comme instrument de son action.


Le Groupe de travail a examiné la question et est parvenu à un consensus sur plusieurs aspects, dans le document final concernant la conception, l’administration et l’application des sanctions. Plusieurs de ces recommandations et propositions ont déjà été mises en pratique par le Conseil de sécurité ou ses comité des sanctions.


Les membres du Groupe de travail se sont également familiarisés avec les résultats des processus dits d’Interlaken, de Bonn-Berlin et de Stockholm. Le Groupe constate que les idées et recommandations issues de ces trois processus sont très utiles, car elles contribuent à une application mieux modulée et plus efficace des sanctions.


En dépit des efforts concertés du Président et des membres du Groupe, il demeure des divergences de vues sur des recommandations concernant la durée et la levée des sanctions. Les membres du Groupe de travail conviennent de continuer à rechercher un consensus sur ces questions.


Le 18 décembre 2003, les membres du Conseil sont convenus de proroger l’actuel mandat du Groupe pour un an.


*   ***   *