06/05/03
Communiqué de presse
SC/7750



                                                            AFR/614


DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LE LIBERIA


Vous trouverez ci-après le texte de la déclaration faite à la presse hier par le Président du Conseil de sécurité, Munir Akram (Pakistan), sur le Liberia:


Les membres du Conseil de sécurité ont examiné la situation au Libéria et procédé à l’examen semestriel des sanctions imposées à ce pays, en application de la résolution 1408 (2002) et à la lumière du rapport du Secrétaire général sur le Libéria daté du 22 avril (S/2003/466) ainsi que de celui du Groupe d’experts daté du 24 avril (S/2003/498).


Les membres du Conseil ont exprimé à nouveau leur vive inquiétude devant la détérioration de la situation au Libéria en matière de sécurité comme sur le plan humanitaire et ses répercussions sur la sous-région.  Ils ont exhorté le Gouvernement libérien, le LURD et tous les groupes rebelles armés à commencer à négocier un cessez-le-feu sans conditions préalables et à laisser circuler librement le personnel humanitaire.


Les membres du Conseil ont déploré que le Gouvernement libérien n’ait pas encore pleinement satisfait aux exigences que le Conseil avait formulées dans sa résolution 1343 (2001) et exprimé leur intention de renouveler les sanctions imposées au Libéria et de les élargir en y ajoutant l’interdiction d’exporter du bois, qui prendra effet le 7 juillet, à moins que le Conseil n’en décide autrement.


Les membres du Conseil ont exprimé le vœu que leur mission en Afrique de l’Ouest, prévue pour le courant du mois, offre de nouvelles occasions de progresser sur la voie de la paix et de la stabilité dans la sous-région.  Ils attendent avec impatience le jour où toutes les exigences contenues dans ses résolutions auront été satisfaites et où le Libéria ne fera plus l’objet de sanctions.


*   ***   *