SC/7732

                                                            AFR/603

                                                            15 avril 2003

 

 

DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA COTE D’IVOIRE

 

 

      Vous trouverez ci-après le texte de la déclaration faite à la presse aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, Adolfo Aguilar Zinser (Mexique), sur la Côte d’Ivoire:

 

Les membres du Conseil se sont félicités de la signature d’un nouveau décret de délégation de pouvoirs au Premier Ministre ainsi que de la formation progressive du gouvernement de réconciliation nationale.

 

Les membres du Conseil ont exprimé leur sérieuse préoccupation quant aux récentes violations du cessez-le-feu en Côte d'Ivoire. Ils ont appelé toutes les parties prenantes à respecter les engagements qu'elles ont pris et à mettre fin immédiatement aux attaques, qui risquent de porter atteinte à la poursuite du processus de paix et de réconciliation. Ils ont à cet égard pris note avec satisfaction de la déclaration du Président Gbagbo en date du 11 avril et ont souhaité qu’elle soit suivie d’effets. Ils ont exprimé également leur vive préoccupation à l'égard du recours par les parties à des mercenaires, à d’autres éléments armés étrangers, au recrutement forcé, en particulier d’enfants, et leur ont demandé de mettre fin à ces pratiques.

 

Les membres du Conseil ont demandé à toutes les parties de respecter les droits de l’homme et le droit international humanitaire.

 

Les membres du Conseil ont appelé les parties à continuer de faire avancer le processus de Linas-Marcoussis et ont réaffirmé leur disponibilité à apporter un soutien aux efforts des parties prenantes dans la mise en œuvre de leurs propres engagements. Ils ont réaffirmé leur plein soutien au Comité de suivi.

 

Les membres du Conseil ont renouvelé leur soutien à l’action des forces de la CEDEAO et françaises. Ils ont appelé les donateurs à décaisser les contributions annoncées pour financer et, si possible, renforcer la force de la CEDEAO.

 

Les membres du Conseil ont marqué une nouvelle fois leur inquiétude quant à la situation humanitaire et ont appelé les Etats membres à répondre très favorablement à l’appel qui sera lancé à Abidjan et à Genève à la fin de ce mois.

 

Les membres du Conseil ont rappelé leur souhait de mener prochainement une mission en Afrique de l’Ouest, et notamment en Côte d’Ivoire.

 

*   ***   *