31/10/2002
Communiqué de presse
SC/7558



                                                            AFR/506


DECLARATION A LA PRESSE DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA SITUATION EN COTE D’IVOIRE


Vous trouverez ci-après la déclaration faite aujourd’hui à la presse par le Président du Conseil de sécurité, M. Martin Belinga-Eboutou (Cameroun), sur la situation en Côte d’Ivoire:


      Les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté la tentative de prise de pouvoir ou de renversement du Gouvernement démocratiquement élu de Côte d’Ivoire.  À cet égard, ils ont appelé au plein respect de l’ordre constitutionnel dans ce pays et marqué leur plein appui au Gouvernement légitime de Côte d’Ivoire.


Les membres du Conseil de sécurité ont demandé à toutes les parties de résoudre la crise actuelle par des voies pacifiques et de s’abstenir de toute action, déclaration ou manifestation susceptible de compromettre ou d’entraver la recherche d’une solution négociée.  Ils ont demandé au Gouvernement de Côte d’Ivoire et autres parties au conflit de reconnaître que seule une solution politique peut permettre de résoudre la crise ivoirienne.


Les membres du Conseil de sécurité ont également demandé que toutes les parties respectent les droits de l’homme, en particulier eu égard aux populations civiles, et de traduire en justice toutes les personnes responsables de violations de ces droits.


Les membres du Conseil de sécurité ont exhorté la communauté internationale à appuyer le prochain appel éclair des Nations Unies, en fournissant une aide humanitaire d’urgence aux populations nécessiteuses de Côte d’Ivoire et des pays de la sous-région touchés par la crise ivoirienne.


Les membres du Conseil de sécurité ont loué les initiatives et les activités entreprises par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en vue d’un règlement pacifique du conflit.  À cet égard, ils ont exprimé leur plein appui aux efforts déployés par le Groupe de contact de la CEDEAO sur la Côte d’Ivoire et lancé un appel à la communauté internationale afin qu’elle soutienne la CEDEAO et qu’elle fournisse l’assistance nécessaire au déploiement immédiat de la Force de l’ECOMOG dont est convenu le Groupe de contact à sa réunion le 23 octobre 2002.


Les membres du Conseil de sécurité prennent note de la décision de l’Organe central du Mécanisme de prévention, de gestion et de résolution des conflits de l’Union africaine adoptée le 29 octobre 2002 à Addis-Abeba.


Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités des efforts entrepris par la France, à la demande des autorités légitimes de Côte d’Ivoire et à titre provisoire, pour empêcher la poursuite des combats dans le pays en attendant le déploiement de la Force de l’ECOMOG.


*   ***   *