18/09/02
Communiqué de presse
SC/7504



            AFR/482


DECLARATION DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE A LA PRESSE

SUR LA SITUATION AU BURUNDI


Vous trouverez ci-après le texte de la déclaration faite le 17 septembre à la presse sur la situation au Burundi, par le Président du Conseil de sécurité, M. Stefan Tafrov (Bulgarie) :


Les Membres du Conseil ont entendu hier M. Thérence Sinunguruza, le Ministre des Affaires étrangères du Burundi.  Ils ont exprimé leurs graves préoccupations à l’égard de la poursuite des hostilités dans ce pays, du fait de l’obstination des groupes rebelles à refuser de négocier.


Les Membres du Conseil réitèrent leur plein soutien aux efforts de la médiation du vice Président Zuma et du Président Bongo, ainsi qu’aux efforts de la Tanzanie, pour arriver à une cessation des combats.  Ils espèrent que le cycle de négociations qui démarre aujourd’hui à Dar es Salam, sous la présidence de M. Zuma, permettra enfin d’aboutir à un accord.


Les Membres du Conseil demandent aux rebelles de ne pas laisser passer cette chance d’arriver à un règlement négocié du conflit, dans le cadre du processus d’Arusha.  Ils demandent aux rebelles de démontrer leur bonne foi et leur volonté d’arriver à un accord en s’engageant avec sérieux dans les négociations.


Les Membres du conseil rappellent la nécessité d’une mobilisation accrue de la communauté des donateurs pour que les engagements pris à Paris en décembre 2000 et à Genève en 2001 soient respectés, condition indispensable au succès du processus de paix en cours.  Ils soulignent également la nécessité d’une aide budgétaire d’urgence au gouvernement de transition du Burundi pour lui permettre de faire face à la situation exceptionnelle qu’il traverse actuellement.


*   ***   *