09/07/2002
Communiqué de presse
SC/7442



                                                            AFR/429


DECLARATION FAITE A LA PRESSE PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA GUINEE-BISSAU


Vous trouverez ci-après le texte de la déclaration faite hier à la presse sur la Guinée-Bissau par le Président du Conseil de sécurité, M. Jeremy Greenstock (Royaume-Uni):


Ce matin nous avons tenu une réunion privée du Conseil de sécurité dans la salle du Conseil, à laquelle nous avons entendu un exposé du Représentant du Secrétaire général et Chef du Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau, M. David Stephen. Les membres m’ont autorisé à faire la déclaration suivante en leur nom.


Les membres du Conseil appuient l’appel lancé par le Secrétaire général dans son dernier rapport sur la Guinée-Bissau à tous les parties et dirigeants du pays en faveur d’un dialogue constructif qui respecte les normes énoncées dans la Constitution.


Ils ont appuyé l’appel lancé par le Secrétaire général, aussi bien au pouvoir exécutif qu’au pouvoir législatif pour qu’ils recherchent un compromis sur les questions constitutionnelles, y compris la séparation des pouvoirs.


Les membres du Conseil ont exhorté le Président Kumba Yala à prendre trois engagements : de s’employer pleinement à faciliter la réconciliation nationale, la bonne gouvernance et la mise en oeuvre du programme de démobilisation, de réintégration et de réinsertion des anciens combattants; de suivre de près la gestion des finances publiques; et d’améliorer les relations avec la Gambie tout en continuant de coopérer pleinement avec le Sénégal sur les problèmes qui se posent.


Les membres du Conseil ont appuyé l’appel lancé par le Secrétaire général à la communauté internationale afin qu’elle aide la Guinée-Bissau dans les domaines prioritaires, et ont encouragé les institutions de Bretton Woods à poursuivre leur engagement constructif en faveur de la Guinée-Bissau.


*   ***   *