13/02/2002
Communiqué de presse
SC/7301



DÉCLARATION FAITE À LA PRESSE SUR LE LIBÉRIA

PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ


Vous trouverez ci-après le texte d’une déclaration à la presse faite hier par le Président du Conseil de sécurité, M. Adolfo Aguilar Zinser (Mexique), sur la situation au Libéria :


Les membres du Conseil ont été informés des faits nouveaux les plus récents survenus au Libéria. Ils ont déploré le climat de violence et se sont déclarés préoccupés par la situation humanitaire et sociale du pays. Ils ont réaffirmé la position de principe du Conseil sur les incursions armées définie au paragraphe 4 de la résolution 1343 (2001), en exigeant que les États de la région prennent des mesures pour empêcher des individus et des groupes armés d’utiliser leur territoire pour préparer et perpétrer des attaques contre des pays voisins.


Les membres du Conseil ont prié instamment le Gouvernement libérien de prendre des mesures efficaces pour respecter les droits de l’homme et la sécurité des civils, en particulier des plus vulnérables, et permettre aux équipes de secours et aux organismes humanitaires d’accéder à ceux qui ont besoin d’eux. De même, ils ont invité les insurgés à respecter la vie humaine, en particulier la vie de ceux qui sont pris au piège dans le conflit. Les membres du Conseil ont exhorté le Président Taylor à honorer l’engagement qu’il a pris de ne pas profiter de la proclamation de l’état d’urgence pour restreindre les libertés civiles au Libéria.


Les membres du Conseil ont exprimé leur soutien à l’appel récent du Secrétaire général en appelant tous les Libériens à résoudre leurs différends par le dialogue et non par la violence. Étant donné la nécessité d’un accord régional en faveur de la paix, ils se sont félicités des premiers éléments d’information indiquant que les Présidents de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone, de l’Union du fleuve Mano pourraient se rencontrer bientôt.


*   ***   *