22/02/2001
Communiqué de presse
AG/1139



Assemblée générale

92e séance plénière - après-midi


L’ASSEMBLEE GENERALE S’ACCORDE SUR L’ORGANISATION DE LA SESSION EXTRAORDINAIRE CONSACREE A LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA QUI DOIT SE TENIR DU 25 AU 27 JUIN 2001


L’Assemblée générale a adopté, cet après-midi, une résolution définissant les dispositions pratiques liées à l’organisation de la session extraordinaire sur le VIH/sida et de son processus préparatoire*.  Cette session extraordinaire de l’Assemblée générale qui se déroulera du 25 au 27 juin 2001, a pour objectif de s’attaquer au problème du VIH/sida et de susciter un engagement mondial pour lutter contre ce fléau qui, selon les chiffres fournis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’an 2000, touche quelque 36 millions de personnes, l’Afrique abritant 70% des adultes et 80% des enfants infectés.  Lors du Sommet du millénaire qui a réuni à New York en septembre la plupart des dirigeants de la planète, ceux-ci, ont pris l’engagement d’arrêter d’ici à 2015 la propagation du VIH/sida.  En conséquence, l’Assemblée générale devrait adopter, à l’issue de sa session extraordinaire, une déclaration d’engagement dont l’avant-projet sera disponible le 12 mars 2001. 


La Session extraordinaire sera placée sous la présidence du Président de la cinquante-cinquième session de l’Assemblée générale, M. Harri Holkeri et les vice-présidents de la session seront également  les mêmes que ceux de la cinquante-cinquième session.  Les Etats Membres et les ONG, en particulier les associations de victimes du VIH/sida et les laboratoires pharmaceutiques sont invités à participer aux travaux de la session extraordinaire qui prendront la forme d’un débat plénier et de quatre tables rondes.  Ces dernières porteront sur la prévention du VIH/sida et les soins aux malades; le VIH/sida et les droits de l’homme; l’impact social et économique de l’épidémie et le renforcement des capacités nationales de lutte contre le VIH/sida; le financement international et la coopération pour relever les défis posés par l’épidémie.


L’Assemblée a également pris note, cet après-midi, d’une lettre datée du

21 février 2001, adressée à son Président par le Secrétaire général qui l’informe que la Sierra Leone a effectué le versement nécessaire pour ramener ses arriérés en deçà du montant spécifié à l’Article 19 de la Charte des Nations Unies et conserver ainsi son droit de vote.


*A/55/L.76


*   ***   *